L’√Ęme de Ferr√© a plan√© sur Cluny

coeur1Jeudi 26 ao√Ľt sur la sc√®ne du th√©√Ętre de Cluny, dans le cadre du Jazz Campus en Clunisois 2010, Yves Rousseau a pr√©sent√© son projet “Po√®te, vos Papiers !” et √† cette occasion la magie a op√©r√©. L’espace d’un concert, Ferr√© a ressuscit√©. Gr√Ęce aux musiciens r√©unis sur sc√®ne autour du leader contrebassiste, l’√Ęme de grand po√®te, disparu en 1993, a d√©ploy√© ses ailes pour notre plus grand ravissement.

yves-rousseau-presenteYves Rousseau a con√ßu de rendre hommage √† L√©o Ferr√© √† partir de son recueil “Po√®te, Vos Papiers” paru en 1956. Il a cisel√© des arrangements modernes sur les musiques de Ferr√©¬†mais aussi mis en musique certains po√®mes, jamais chant√©s par Ferr√©. Lors de sa parution, le disque nous avait enchant√©s. Sur sc√®ne le r√©pertoire a gagn√© en √©paisseur et a restitu√© tout l’esprit de Ferr√©, sa r√©volte et sa modernit√©, il nous a renvoy√© au monde d’aujourd’hui dont il restitue¬†un √©cho : barbarie et oubli du d√©muni, abus des puissants et mis√®re du quotidien. Yves Rousseau et ses compagnons¬†ont mis en sc√®ne¬† le monde de Ferr√© avec flamboyance et ardeur, rage et revendication¬†: les artistes ont ainsi r√©pondu au chaos du monde par un tumulte musical tonitruant¬†de mots et de sons organis√©s √† la perfection.

regis-huby_violon-electPour ce projet Yves Rousseau, √† la contrebasse,¬†est entour√© des comp√®res avec lesquels il joue habituellement en quartet : R√©gis Huby dont les violons passent de la caresse au paroxysme de grincements satur√©s, jean-marc-larche-gros-planJean-Marc Larch√©, dessinateur essentiel des lignes de soutien de l’oeuvre et dont les interventions au sax soprano donnent de l’√©paisseur aux voix des chanteuses et Christophe Marguet, christophe-marguetbatteur unique dont les nuances font merveille pour enchasser les chants murmur√©s et soutenir leurs expressions jusqu’√† leur point culminant.

Pour porter les mots de Ferré, 2  muses unissent leur voix à la clameur des instruments. La complicité musicale des vocalistes sert le projet et lui confère une dimension émotionnelle incontestable.

claudia-solal-gros-planClaudia Solal, fantasque improvisatrice, met sa voix au service des mots avec lesquels elle garde une distance pour nous les offrir et mettre en valeur leurs nuances¬†sans gommer leur force. Jejeanne-added_02anne Added, plus fougueuse, habite les textes, se les approprie, leur insuffle son √©nergie puis nous les catapulte avec puissance. Leurs registres diff√®rent mais les chanteuses font mouche :¬†avec ferveur¬†pour l’une, violemment br√Ľlante pour l’autre. La pr√©cision de leur interpr√©tation est servie par des voix absolument ma√ģtris√©es. Elles s’emploient, chacune √† sa mani√®re, ¬†√† malaxer la p√Ęte incandescente des textes de Ferr√©¬†et des notes.

Tous les spectateurs pr√©sents ont entr’aper√ßu de mani√®re fugitive le monde de Dante, le profil de la Dame √† la Faux et ¬†garderont le souvenir d’un spectacle radicalement br√Ľlant avec des interpr√©tations fortement √©motionnelles de Madame la Mis√®re et de Signoria Mis√©ri (verion italienne de la pr√©c√©dente), du Concerto, du Testament, de L’√©t√© s’en fout¬† encha√ģn√© avec Les¬†passants.

Pour les Latins de Jazz, Nicole & Bernard Videmann ont chroniqué ce concert inoubliable.

Laisser un commentaire

Image CAPTCHA Version Audio
Recharger l'image