Buñuelos : une douceur espagnole adorée des français

Buñuelos : une douceur espagnole adorée des français

Sucre, beurre, huile et beaucoup d’amour voilà ! Les ingrédients des « buñuelos » s’invitent aujourd’hui au menu chez Radio CAPSAO.

 

Les buñuelos est le dessert incontournable dans les assiettes pendant les fêtes de carnaval et patronales en Europe ou en Amérique latine. Si en France on les mange avant Pâques, en guise de goûter, au Mexique et en Colombie cette petite douceur se mange pendant les fêtes de Noël. Dans d’autres pays, « los Buñuelos » sont servis comme accompagnement d’un plat principal comme c’est le cas en Argentine.

L’origine des bunuelos est très ancienne. Les histoires racontent qu’il s’agissait déjà d’une spécialité dans la Rome antique, qui se dégustait à l’époque du carnaval. Avec le temps cette petite douceur s’est répandue dans toute l’Europe puis dans le monde. En Espagne, on dit que les Morisques étaient les premiers à consommer les buñuelos. Ce dessert est même typique de plusieurs régions d’Espagne telle que Grenade. Comme souvent, les colons sont à l’origine de l’arrivée des bugnes en Amérique latine. Petit à petit, chaque pays d’Amérique Latine a revisité la recette et les façons de déguster cette douceur sucrée.

Chaque pays dispose en effet de sa propre recette de Buñuelos. Mais la recette traditionnelle et incontournable se fait à base d’une pâte levée de blé, d’œufs, de lait et de sucre. Pour ensuite façonner quelques boules de pâtes qui seront frits dans l’huile chaude. Elles sont parfumées à l’anis ou à la vanille. Ce délice est parfois garni avec différents ingrédients comme de la banane, de la confiture, de la crème pâtissière et même du fromage.

Alors, vous avez reconnu cette spécialité espagnole et très consommée en Europe et notamment en France ou en Italie où on les appelle « fritelle »? Oui, je vous parlais des « bugnes » !

Maintenant, à vos fourneaux….


Recette « Buñuelos » (beignets mexicains)

 

Ingrédients

(Pour 16 beignets)

4 œufs
50 g de sucre en poudre
1 cuillère à café d’huile végétale
250 g de farine
1 cuillère à café de levure chimique
1 cuillère à café de sel
200 g de sucre en poudre
1 cuillère à café de cannelle
25 cl d’huile végétale

 

Préparation 

préparation : 10min – cuisson : 15min – repos : 0min

  1. Dans un grand saladier, mélanger les œufs avec 50 g de sucre en poudre et battre jusqu’à obtenir une consistance épaisse de couleur jaune. Incorporer l’huile.
  2. Mélanger dans un autre saladier 125 à 175 g de farine, la levure chimique et le sel. Incorporer progressivement au mélange d’œuf.
  3. Déposer la pâte sur un plan de travail fariné (utiliser le reste de farine) et pétrir jusqu’à ce que la pâte soit homogène et élastique.
  4. Façonner seize boules et rouler chacune d’entre elles en un cercle d’environ 5 cm de diamètre. Laisser reposer sur une feuille de papier sulfurisé pendant environ 10 minutes.
  5. Faire chauffer l’huile dans une sauteuse jusqu’à ce qu’elle atteigne 175°C. Faire frire les cercles de pâte jusqu’à ce qu »ils soient bien dorés, en les retournant une fois pendant la cuisson. Déposer les beignets sur du papier absorbant.
  6. Mélanger les 200 g de sucre en poudre avec la cannelle et saupoudrer les beignets de ce mélange.
Bon Appétit et n’hésitez pas à poster les photos de vos buñuelos sur notre page, à bientôt pour une autre découverte culinaire sur CAPSAO

 

Michelle.


Sources :

WIkipédia

Receta Bunuelos 

All recipes – recette de bunuelos mexicain

La Chorrillana , la poutine chilienne

La Chorrillana , la poutine chilienne

Aujourd’hui au menu chez  Radio Capsao s’invite l’un des mets les plus traditionnels du port de Valparaíso, au Chili : La délicieuse et copieuse Chorrillana, . 

La Chorrilana,  est un mets typique de la gastronomie chilienne, il s’agit  d’un plat de frites dans lequel on ajoute différents types de viandes et d’autres ingrédients comme des œufs ou des oignons frits. C’est un peu comme la poutine chilienne si vous voulez.  L’origine du plat est assez discutée. Quant au nom du plat, il est dit que son nom vient de Chorrillos, station thermale du nord du Chili. D’autres expliquent ce terme par un dérivé du mot « chorrear » (dégouliner), en référence aux bouillons qui sont mélangés avec les pommes de terre.

Au-delà de son origine disputée, la chorrillana est considérée comme l’un des mets les plus traditionnels du port de Valparaíso. Traditionnel mais aussi modernisé, ce plat typique a été adapté aux nouveaux goûts, c’est ainsi qu’aujourd’hui nous pouvons trouver différentes variétés ce plat. Du fait de la grande taille de la chorrillana,  est considéré comme  LE plat idéal pour les grandes faims, parfait pour un dimanche en famille ou bien un lendemain de soirée !

Maintenant, à vos fourneaux….


Recette  » Chorrillana », La poutine chilienne

Ingrédients

(Pour 4 personnes)

4 filet huile d’olive

60 centilitres huile de friture

4 bifteck de boeuf

4 oignon

8 oeuf

800 grammes pomme de terre

 

 

Préparation 

préparation : 10min – cuisson : 15min – repos : 0min

  1. Taillez les pommes de terre en frites épaisses. Faites cuire dans l’huile de friture bien chaude.
  2. Pendant ce temps, émincez l’oignon, puis faites-le dorer dans l’huile d’olive avec une pincée de sel.
  3. Dans une autre poêle, faites cuire le bifteck en le retournant à mi-cuisson. Salez et poivrez au moulin.
  4. Quand l’oignon est doré, baissez le feu et versez par-dessus les œufs battus. Laissez cuire quelques minutes en remuant pour obtenir une brouillade.
  5. Disposez les frites dans l’assiette. Posez le bifteck par-dessus et recouvrez avec l’oignon et les œufs brouillés. Servez sans attendre.
Bon Appétit et n’hésitez pas à poster les photos de votre chorillana sur notre page, à bientôt pour une autre découverte culinaire sur CAPSAO

Michelle.


Sources: 

Wikipedia

Hello coton

Directo al paladar

We cook ( recette)

Tomaticán chileno, un plat bien nourissant

Tomaticán chileno, un plat bien nourissant

Aujourd’hui au menu chez radio CAPSAO s’invite un plat typique chilien dont ses origines remontent à l’époque coloniale: el Tomaticán chileno. Une fusion de viandes et de légumes qui font de cette spécialité un plat nourrissant à déguster le midi

 

Dans sa préparation on retrouve la viande de bœuf, le maïs, la pomme de terre, la tomate, l’oignon et l’ail. Mais si la viande n’est pas votre élément vous pouvez simplement faire le Tomaticán à la végétarienne, il reste très délicieux. Au moment de servir le ragoût, il faut enlever l’ail et l’accompagner avec du riz blanc ou d’une purée de pommes de terre faite maison.

En fait, on retrouve la plupart des ingrédients de la cuisine latino-américaine. Mais la particularité du Tomaticán est qu’il se fait à la poêle.

Maintenant, à vos fourneaux….


Recette : Tomaticán

Tomaticán ChilenoIngrédients: 

1 cuillère à soupe d’huile 

1 oignon

600 gr de bœuf coupé en lanières

8 tomates non pelées et coupées en petits cubes

1 1/2 cuillère à café d’ origan 

1/2 cuillère à café de chili 

3 tasse de grains de maïs

1 cube de bouillon de bœuf

1/2 cuillère à café de poivre noir moulu

Préparation: 

  • Chauffer l’huile dans une grande casserole à feu vif. Ajouter l’oignon et cuire jusqu’à ce qu’il soit tendre et transparent.
  • Ajouter les lanières de viande et cuire la viande jusqu’à ce qu’elle soit dorée de tous les côtés.
  • Ajouter l’ origan, le poivre noir moulu, le chili et mélanger.
  • Ajouter les cubes de tomates, remuer pendant quelques minutes, ajouter le cube de bouillon de bœuf et le maïs.
  • Réduire le feu et cuire à couvert pendant 10 minutes. Découvrir et cuire jusqu’à obtenir la consistance désirée. Servir avec des pommes de terre dorées ou du riz.

Bon Appétit et n’hésitez pas à poster les photos de vos Tomaticán sur notre page, à bientôt pour une autre découverte culinaire sur CAPSAO

Michelle.


Sources :

El pan de muerto, un délice traditionnel méxicain

El pan de muerto, un délice traditionnel méxicain

Aujourd’hui au menu chez Radio Capsao s’invite un pain brioché préparé au Mexique lors de la fiesta de los muertos : el pan de muerto… Ne vous laissez pas rebuter par son nom : ce pain, dont le goût et la texture rappellent la brioche, est réellement délicieux.

 

Le pain de mort ou Pan de muerto, est une brioche saupoudrée de sucre parfois parfumée à la fleur d’oranger ou de graines de sésame. C’est une version du pain servi pour la Toussaint mexicaine si vous voulez. Ce délice  est consommé principalement dans les régions centrales du Mexique. Pourtant, contrairement à ce que son nom (pain des morts) inspire, le pan de muerto est au cœur d’une des fêtes les plus joyeuses et colorées du Mexique, el Día de Muertos. Célébrée entre le 1er et le 3 Novembre chaque année.

Plusieurs versions sont connues sur l’origine du pain de mort. Les locaux disent que « el pan de muerto » est né avec les cultures précolombiennes et  qu’il est devenu  le pain que nous connaissons aujourd’hui avec l’arrivée des Espagnols au Mexique.

Depuis les derniers jours d’octobre déjà, un grand nombre de familles et surtout les boulangeries se mettent à fabriquer ce pain brioché spécial en grandes quantités, en variant le type de décoration. Squelette, crâne, ange, fantômes et autres variantes mais la forme du pan de muerto la plus commune et populaire est celle d’un gros pain rond décoré d’une boule représentant un crâne ou d’os. Au Mexique le pan de muerto se mange tiède ou froid avec un bon chocolat chaudmexicain, bien sûr!

 

 

Maintenant, à vos fourneaux….


Recette : Pan de muerto:

Ingrédients:

1/2 tasse de beurre

1/2 tasse de lait

1/2 tasse d’eau

5 à 5-1/2 tasses de farine

2 sachets de levure de boulanger déshydratée

1 cuillère à café de sel

1 cuillères à soupe de graine d’anis entières

1/2 tasse de sucre

4 œufs

 

 

Préparation: 

Dans une casserole, mélangez le beurre, le lait et l’eau et faites chauffer à feu moyen jusqu’à ce que cela soit très chaud (mais pas d’ébullition).

Pendant ce temps mesurez 1.5 tasse de farine et mettez le reste de côté. Dans un grand saladier, mélangez cette farine avec la levure, le sel, les graines d’anis et le sucre. Ajoutez le liquide chaud jusque tout soit bien aggloméré.

Ajoutez les œufs et battez en incorporant une autre tasse de farine. Continuez d’ajouter la farine jusque la pâte soit bien moelleuse mais pas collante. Pétrissez sur une surfacé légèrement farinée jusqu’à obtenir une texture souple et élastique.

Beurrez légèrement un saladier et mettez-y la pâte. Couvrez d’une feuille de cellofrais et laissez lever dans un endroit chaud jusqu’à ce que la pâte double de volume (comptez 1h30).

Dégazez la pâte, mettez en forme (c’est expliqué comment mettre en forme d’os et de squelettes). Laissez lever à nouveau pendant 1h.

Cuisez dans un four préchauffé à 180°C pendant environ 40 minutes. Sortez du four et mettez le glaçage.

 

Ingrédients Glaçage :

1/2 tasse de sucre

1/3 tasse de jus d’orange

2 cuillères à soupe de zestes d’oranges

Préparation Glaçage: 

Amenez ce mélange à ébullition pendant 2 minutes puis appliquez-le sur le pain avec un pinceau. Si vous en avez envie, vous pouvez saupoudrer de sucre coloré pendant que le glaçage est encore humide. Je vous rappelle qu’une tasse représente un volume de 250ml. C’est à peu près la taille d’un mug.

 

Bon Appétit et n’hésitez pas à poster les photos de vos pan de muerto sur notre page, à bientôt pour une autre découverte culinaire sur CAPSAO

Michelle.


Sources: 

Cocinera loca

Sandra Vital Blog

Tele Mundo 51

Papilles et pupilles (recette)

Las gorditas, l’envie irrésistible des mexicains

Las gorditas, l’envie irrésistible des mexicains

Aujourd’hui au menu chez  Radio Capsao s’invite un délice d’origine précolombienne à base de maïs, d’haricot ou de fromage : Las gorditas, L’envie irrésistible des mexicains.

 

 

Mais, qu’est-ce qu’une gordita ?

Las gorditas, « Petites grosses » en français, sont des petites galettes épaisses de maïs et fourrées le plus souvent aux haricots rouges, aux gratons ou au fromage. Elles sont particulièrement cuisinées dans le nord du pays.  Il n’y a pas qu’un type de gordita, car au Mexique, existe une grande variété de gorditas salées et sucrées selon la région du pays de la téquila.

 

Las gorditas, LE plat favori  des Mexicains…

Salées  , las gorditas sont faites en utilisant la pâte de maïs avec du sel;  puis elles sont cuites sur une plaque chauffante appelée « comal » ou frits. Quelques gorditas sont farcies avant d’être cuites ou frites, comme les « Pupusas » du Salvador.  On trouve des gorditas dans chaque coin de rue à México.   elles  sont alors LE plat favori de la restauration rapide des Mexicains.

Las gorditas se mangent accompagnées avec de la salade, de la crème, du fromage, de l’avocat, de la sauce de votre choix et bien sûr avec du piment, de préférence bien épicé.

Maintenant, à vos fourneaux……


Recette des gorditas au poulet : 

Ingrédients: 

3 blancs de poulet

500 g de farine de maïs

100 g de farine

2 tomates

2 oignons

1 gousse d’ail

2 poivrons rouges

1 poivron vert

1 sachet de levure chimique

Citron

Coriandre

Paprika

Piment

Thym

Beurre

Huile d’olive

Sel et poivre

Eau

 

Préparation: 

Etape 1

Pour faire les Gorditas : Dans un saladier mélangez les farines, la levure et le beurre. Faites un creux au centre du mélange et ajoutez 150 mL d’eau tiède. Mélangez pendant plusieurs minutes. Et faites-en une boule homogène. Recouvrez la pâte d’un film étirable et laissez la reposer.

Etape 2

Dans un autre saladier, préparez la sauce en mélangeant les tomates en cubes, l’oignon émincé, les poivrons rouges coupés, de la coriandre, 1 c. à s. d’huile d’olive, ½ de jus citron et un peu de paprika.

Etape 3

Reprenez la pâte et divisez-la en 8 boules. Placez chaque boule sur une feuille de papier cuisson et recouvrez chacune d’une autre feuille de papier cuisson. Etalez-les jusqu’à que ces cercles fassent 2 cm de diamètre. Faites-les cuire à feu moyen dans une poêle pendant environ 3 min de chaque côté. Gardez-les au chaud dans le four.

Etape 4

Dans une autre poêle, faites revenir 1 oignon et le poivron vert. Lorsqu’ils sont assez cuits, ajoutez le blanc de poulet. Assaisonnez de thym, d’ail, de sel et de poivre.

Etape 5

Réchauffez la sauce Salsa.

Etape 6

Servez sur la table les Gorditas (disques de pâtes) avec la sauce et la viande. Servez très rapidement ou gardez le tout au chaud.

 

Bon Appétit et n’hésitez pas à poster les photos de vos gorditas sur notre page, à bientôt pour une autre découverte culinaire sur CAPSAO

Michelle.


Sources :

 

Mexico gastronomia

Mexico in my kitchen

Animal gourmet

Morphy Richards ( recette)

Le patacón, une recette traditionnelle colombienne

Le patacón, une recette traditionnelle colombienne

Aujourd’hui au menu chez  Radio Capsao s’invite un plat à base de bananes qui nous arrive tout droit de la Colombie : Le patacón

 

 

Le Patacón appelé aussi tostón ou frito, est  l’une de recettes les plus populaires de Colombie. Ce sont des morceaux de bananes plantains vertes aplatis, puis frits et servi généralement en entrée ou en accompagnement avec de la viande ou du poisson. On peut trouver le patacón dans  tout le pays, mais les recettes varient d’une ville à une autre. La différence réside dans la forme du patacón : parfois petit et rond, ovale, épais ou de grande taille… Ce qui est sûr, c’est que vous allez manger du patacón avec presque tous les plats typiques du pays !

 

Pour réaliser votre recette colombienne de patacón, c’est très simple !

Il faut se munir de plantains bien verts car ils sont le secret d’un patacón bien réussi. On commence par les  bananes, on les pèle, puis on les coupe en tronçons, pour ensuite les  faire revenir à feu doux dans de l’huile. Une fois qu’ils sont cuits et encore chauds, on écrase chaque tronçon de banane entre deux planches à découper. Puis replonger les galettes dans l’huile jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés et croquants. On les sale et voilà prêts à déguster avec un bon guacamole.

 

 

 

Maintenant, à vos fourneaux…  (un bon son pour cuisiner ici)


 

Recette du patacón: 

Temps de préparation : 10 minutes

Temps de cuisson : 15 minutes

 

 

Ingrédients ( 4 personnes):

4 bananes plantain vertes

Huile de friture

Sel

 

 

 

 

Préparation:

Éplucher les bananes plantain et les couper en 4 tronçons. Les plonger dans un bain de friture chaud mais pas brûlant pendant 5 minutes environ, jusqu’à coloration dorée. Les sortir à l’aide d’une écumoire et les disposer sur du papier absorbant. Aplatir chaque tronçon frit à l’aide d’une tostonera, ustensile en bois permettant d’écraser les tronçons en galette ronde.

À défaut, aplatir chaque tronçon de banane plantain frit entre deux planches garnies de film étirable, pour obtenir une galette plate d’environ 0,5 cm d’épaisseur.

Les plonger par petites quantités dans le bain de friture environ 4 minutes. Les égoutter à l’aide d’une écumoire et retirer l’excédent de matière grasse en les plaçant sur du papier absorbant.Servir chaud, en ajoutant une pincée de sel.

 

Bon Appétit et n’hésitez pas à poster les photos de vos patacones sur notre page, à bientôt pour une autre découverte culinaire sur CAPSAO

Michelle.


Sources: 

196 flavors

El nuevo dia

Voyages ideoz

Wikipedia

Inscription newsletter CapSao

Recevez les dernières infos de CAPSAO la radio Latine !

Votre inscription a bien été prise en compte, merci !