Daddy Yankee usine à tubes et king du reggaeton

Daddy Yankee usine à tubes et king du reggaeton

Avec une carrière florissante depuis 1990, Daddy Yankee est devenu une référence dans le monde latino et plus particulièrement le reggaeton. Ses tubes se comptent en millions de vues et ses rythmes endiablés nous font danser été comme hiver dans le monde entier.

Né sur l’île de Porto Rico en 1977, Ramon Ayala s’essaie au reggae et au hip-hop avant d’allier le rap et le reggaeton.

Avec 13 albums à son actif, il en a vendu 11 millions à travers le monde et à aujourd’hui plus de 50 millions de followers sur les réseaux sociaux. Il est référencé dans les charts Billboards avec une liste de 51 chansons dans la catégorie « Hot latin songs » et est devenu le roi de Spotify en devant l’artiste le plus écouté de la plateforme.

Toujours dans le digital, en 2014 son album « King Daddy » vendu uniquement en ligne s’est classé premier des albums de la plateforme Itunes le jour de son lancement. Sans compter le succès planétaire du titre Gasolina qui l’a fait connaitre du grand public et qui a permis à son premier album « Barrio Fino » de devenir l’album de musique urbaine latino le plus vendu au monde.

Et depuis un an, il est au sommet de sa carrière ! En quelques chiffres ça donne :

42 millions de vues pour La rompe el corazon avec Ozuna (depuis juin 2017)

74 millions de vues pour Hula Hoop (depuis mars 2017)

2,5 milliards de vues pour Despacito avec Luis Fonsi (depuis janvier 2017)

1 milliard de vues pour Shaky shaky (depuis juillet 2016)

Ces tubes lui ont valu plusieurs nominations ces derniers mois.

Aux Billboards Latin Awards, il a été nominé dans la catégorie « chanson la plus écoutée en ligne de l’année » avec Shaky shaky et pour « la chanson pop latino de l’année » pour le titre Andas mi cabeza en collaboration avec Chino y Nacho.

Ainsi que deux nominations au MTW Miauw 2017 où la chanson Despacito en duo avec Luis Fonsi a remporté le prix de « l’hymne de l’année » et nominée dans la catégorie « meilleure collaboration de l’année ».

Daddy Yankee a réussi à réunir 200 millions de spectateurs en 2015, lors de sa tournée européenne « King Daddy Euro Tour » avec une première date pour lui à Tel Aviv en Israel.

Il reprend sa tournée au Canada puis aux Etats-Unis en août… En espérant le voir de retour en France l’année prochaine !

Vous pouvez bien sûr le retrouvez dans la playlist de Radio CAPSAO mais aussi sur les réseaux sociaux :

Facebook : Daddy Yankee

Twitter : Daddy Yankee

Instagram : Daddy Yankee

 

Marine


Jey V en première partie le 1er juillet au Village CAPSAO

Jey V en première partie le 1er juillet au Village CAPSAO

Jey V artiste lusophone international, s’envolera pour Lyon ce week-end pour rejoindre la deuxième édition du Festival latino de Radio CAPSAO  au Parc Blandan !

Jey V est un artiste qui, via ses origines, a beaucoup voyagé. Il est portugais, capverdien et angolais. Jey V est aussi le fondateur et l’un des chanteurs du groupe FLOW 212, très connu au Portugal grâce au titre « O Ritmo do mes flow » qui passait sans cesse dans les clubs du pays entre 2008 et 2009.

C’est seulement en 2014, qu’il s’est affirmé en tant que chanteur solo pour entamer une carrière internationale.

La particularité de Jey V est qu’il aime l’instabilité, les façons différentes de faire dans le but de transmettre quelque chose d’unique et de sincère dans chacun de ses textes.

Et c’est vrai que depuis quelques temps, on remarque une évolution dans les rythmes de ses chansons. Plus pop et RNB, il va lentement mais surement vers la kizomba et ça fonctionne pour lui ! Chaque titre augmente son nombre de vues sur les plateformes.

2014, « Malandro » : plus d’1million de vues

2015, « Duas Caras » : plus de 9 millions de vues

2016 : « Deixa O Mundo Falar » : plus de 12 millions de vues

Cette chanson « Dexia O Mundo Falar », Jey V parle des difficultés des relations qui ne sont pas acceptées par l’entourage ou la société. Il dit que l’importance c’est l’amour et le couple et qu’il ne faut pas y prêter attention..

Il le dit clairement dans le refrain : Laisses les gens parler, bébé c’est seulement toi et moi. Laisses les gens parler, je sais que tu vas entendre. Laisses les gens parler, tu es ma princesse. Laisses les gens parler.

Et le 8 mai dernier, Jey V a sorti son tout dernier titre « Longe de ti » (Loin de toi) et il cartonne avec près de 350 000 clics. Le portugais parle cette fois de la limite à ne pas franchir en amour et du jeu dangereux auquel jouent certaines personnes.

Dans l’un des couplets il nous dit : Tu sais combien de nuits je me suis inquiété pour toi. J’ai tant de choses que je t’ai caché. Mais aujourd’hui je sais que non. Je ne le supporte plus. Il n’y a plus autant de passion.


C’est une magnifique chanson qui est bien sûr dans la playlist de Radio CAPSAO !

Retrouvez Jey V sur ses réseaux sociaux et sur son site web :

Facebook : jeyvoficial

Instagram : jeyvoficial

Twitter : jeyvoficial

Site officiel :Jey V

Rejoignez-nous sur la page Facebook de l’événement et invitez vos amis pour vivre ce moment unique à Lyon !

Marine

Papi Sanchez en concert live le 1er juillet au Village Capsao

Papi Sanchez en concert live le 1er juillet au Village Capsao

C’est notre guest star ! Papi Sanchez fait le déplacement depuis New York, pour la deuxième édition du festival latino de Radio CAPSAO.

Avec ses 14 années de carrière, Papi Sanchez est sur tous les fronts ! A la fois directeur de cinquante émissions de radio en République Dominicaine, MC, producteur de son propre label Sanchez Family Entertainment et chanteur dominicain, c’est aussi l’un des fondateurs de l’Urban Latino et le roi du Merengue!

Son premier tube Enamorame sorti en 2003, reste dans les mémoires. Titre qui est rapidement entré dans les Hits parade de plusieurs pays d’Europe comme la France, les Pays-Bas, la Belgique, la Suisse et l’Autriche.

Dans une interview donnée au site lovatino.fr en 2013, il dit même : « c’est un hit déjà consacré, dire que je prétends que ce sera un succès serait une erreur, car il l’est déjà depuis 10 ans et personne ne l’oublie. »

Dix ans après, en 2013, DJ Assad reprend ce titre culte en collaboration avec le collectif Tropical Family et ajoute la voix de Luyanna. Le mélange entre le français et l’espagnol fonctionne ! Plus de six millions de vues depuis sa publication sur les plateformes.

Papi Sanchez est un artiste autodidacte qui a commencé le rap à 9 ans et a enregistré ses propres chansons dès 11 ans. Il a fortement été influencé par le hip-hop nord américain ce qui l’a naturellement guidé vers le reggaeton.

Le 12 mai dernier, Papi Sanchez affirme son retour dans les charts avec son huitième album Mi Reinado et ce premier extrait Memorias de Paris, publié il y a quelques semaines sur la toile et déjà en playlist CAPSAO.

Vous l’aurez compris, Papi Sanchez est un artiste incontournable de la scène latino internationale, et c’est avec une grande fierté que nous l’accueillons au Village CAPSAO en tant que tête d’affiche le samedi 1er juillet!

Retrouvez-le aussi sur ses réseaux sociaux :

Instagram: papisanchezofficial
Twitter: papisanchez
Facebook: papisanchezoficial

Bien-sûr, nous comptons aussi sur vous pour que ses autres tubes raisonnent au Parc Blandan (Lyon 7ème), comme :

 

Toute la programmation du Village CAPSAO ici.

 

Marine

« ¡Caramba! », voyage Paris-La Havane avec le Big Band « Bigre ! »

« ¡Caramba! », voyage Paris-La Havane avec le Big Band « Bigre ! »

Du mambo à la rumba, du boléro à la timba, du son au reggaeton, l’album « ¡Caramba! » invite à la danse. Avec le Big Band  « Bigre ! » on voyage entre Paris et La Havane.

Le Big Band « Bigre ! » sort son sixième album, « ¡Caramba ! » (Grolektif Productions/L’Autre Distribution) le 31 mars 2017. « Bigre ! » continue ses pérégrinations rythmiques métissées. Il réunit aujourd’hui la riche culture musicale cubaine et la grande chanson française.

« Bigre ! » est créé en 2007 par Félicien Bouchot  avec quelques musiciens du collectif « le Grolektif ». Depuis le trompettiste est toujours directeur musical et arrangeur du groupe. Dix ans après, « Bigre ! » a déjà enregistré cinq albums alors que le sixième se profile pour le 31 mars 2017… « ¡Caramba ! ».

Sur « ¡Caramba ! » les 21 musiciens du Big Band Bigre ! » font sonner les instruments. Section de saxophones, section de trompettes/bugles, section  de trombones/conques, guitare, claviers, basse, batterie et percussions, sans oublier deux invités de marque, Kevin Louis (voix, bugle) et Célia Kameni au chant sur la moitié du répertoire.

Sur « ¡Caramba ! », le big band « Bigre ! » célèbre les musiques cubaines avec un savoir-faire sidérant. Le son d’un grand orchestres cubain déclenche l’enthousiasme. On a envie de bouger au rythme du tempo. C’est à tomber raide de plaisir !

Après deux voyages à La Havane Félicien Bouchot a l’idée de remettre au goût du jour le son du big band cubain devenu plutôt rare après l’age d’or des années 50 et l’orchestre de Tito Puente.

Pour ce faire il imagine une histoire d’amour au rythme des musiques cubaines. Les percussions mènent le rythme. Danseuses et danseurs se déhanchent, se frôlent. La danse devient séduction… le tour est joué. Pour le chant, il invite Célia Kameni à rejoindre « Bigre ! » avec qui elle a déjà travaillé sur le disque précédent. La chanteuse est présente sur la moitié du répertoire de « ¡Caramba ! ».

Le trompettiste et la chanteuse sélectionnent quatre grandes chansons françaises. Ils ciblent Mea Culpa (textes de Michel RivGauche/musique Hubert Giraud) chanté par Edith Piaf, La Chanson des Vieux Amants (texte de Jacques Brel/musique de Brel et Gérard Jouannest) et Gueule d’amour de Barbara (texte et musique). Félicien Bouchot transforme les musiques et de conçoit des arrangements orchestraux qui transfigurent les rythmes d’origine en des musiques latino-cubaines aux rythmes endiablés. Les cuivres font flamboyer la musique sur une rythmique étincelante. Ça groove de belle manière. On écoute Célia Kameni qui mène le show sur Quelle histoire (paroles de Jeanne Moreau/musique d’Antoine Duhamel).

On peut aussi apprécier deux thèmes interprétés en Anglais. So Called Love composé (paroles et musique) par Célia Kameni et Eternalee composé (paroles et musique) et interprété par le chanteur et bugliste Kevin Louis. Le dernier titre de l’album reprend des motifs de « Miami Beach Rumba » (de J. A. Camacho, I. Fields et A. Gamse) devenu sur le disque Voyage à Cuba, un titre plein de fraîcheur et d’humour.

Les sept morceaux instrumentaux permettent de profiter de la richesse et de la complexité des rythmiques et des orchestrations, toutes plus étincelantes les unes que les autres. On note le clin d’oeil de l’orchestre à son histoire musicale qui fait surface sur Mambo 1 où la musique de Cuba embrasse celle de l’Ethiopie.

Pour sûr, « ¡Caramba ! » sonne vraiment cubain. Les rythmes latins, rumba, charaga, timba, son, bolero, cha cha, bata les plus variés défilent. Dans le pur esprit des années 50, le Big Band « Bigre ! » exécute des orchestrations chatoyantes et cuivrées. Les rythmiques complexes et précises respectent les codes des musiques cubaines qui éclatent dans un feu d’artifice inouï.

Juan Luis Guerra, pilier de la playlist CAPSAO

Juan Luis Guerra, pilier de la playlist CAPSAO

Juan Luis Guerra, icône du merengue, revient dans la playlist de votre radio ensoleillée avec le titre Woman del Callao.

Sorti en 1989, cette petite pépite de merengue est en spanglish. Un mélange entre l’espagnol et l’anglais. Dans cette chanson Juan Luis Guerra, nous parle d’une femme qui vient de la ville d’El Calloa, à l’est du Venezuela. Il dit qu’elle est sexy, qu’il veut vivre avec elle, danser avec elle, enfin la totale !

Juan Luis Guerra nous vient de St Domingue en République Dominicaine et a 13 albums à son actif. C’est aussi l’artiste qui a fait connaître Anselmo Ralph, grand chanteur de kizomba et membre du jury de The Voice Portugal. Et pour rester dans l’air du temps ça lui arrive de temps en temps de faire des duos avec Romeo Santos, Prince Royce, Enrique Iglesias ou encore Juanes.

Et comme tous les grands artistes, c’est un carton à chaque fois !

Marine

 

Shakira, heureuse et amoureuse dans son dernier titre Me Enamoré

Shakira, heureuse et amoureuse dans son dernier titre Me Enamoré

Notre belle colombienne revient, en solo, avec ce tube « Je suis tombée amoureuse » qui frôle les 18 millions de vues depuis sa publication le 7 avril dernier. Epanouie, elle nous donne les raisons de son amour intense pour Gerard Piqué, défenseur central du FC Barcelone.

Me Enamoré est sans doute le clip qui représente le mieux l’épanouissement personnel de Shakira. Son chéri de 30 ans est reconnaissable dans son clip qui est construit sous la forme d’une bande dessinée.
Ces deux là, filent le parfait amour depuis 2010, année où Gerard a participé à son clip Waka Waka (chanson officielle de la Coupe du Monde de football).

Avec ses 15 ans de carrière, Shakira sait s’entourer des meilleurs. Ses duos avec Beyonce, Rihanna, Prince Royce, Carlos Vives, Maluma, Alejandro Sanz, Pitbull ou encore Wyclef Jean, ont tous connu un succès planétaire. D’autant plus que la belle a de grandes capacités d’adaptation et d’interprétation, elle peut passer du RNB à la Bachata sans camoufler son timbre qui la rend unique.

Remarqué en 2002 avec Whenever Wherever, Shakira sait aussi se faire remarquer et tenir ses fans en alerte. Comme avec La Tortura en 2005 , où elle nous faisait une belle danse sensuelle. Mais aussi Gitana en 2009, avec la présence du beau tennisman espagnol Nadal. Sans oublier Waka waka en 2010 dont la chorégraphie rythmait nos soirées d’été.

A 40 ans, Shakira nous confirme qu’il n’est pas impossible de combiner carrière, vie de famille et associative. Elle est un bel exemple de solidarité et de réussite.
On la retrouvera sur la scène du Billboard Latin Awards, le 27 avril prochain pour savoir si ses huit nominations seront récompensées par de jolis trophées.

 

Marine


Sources : 

Inscription newsletter CapSao

Recevez les dernières infos de CapSao la radio Latine !

Votre inscription a bien été prise en compte, merci !