Andreas Noe, le chasseur de plastique des plages du Portugal


13 janvier 2021

Andreas Noe, le chasseur de plastique des plages du Portugal

Un van, un ukulele et des sacs de déchets. Andreas Noe nettoie les plages des côtes portugaises depuis un an et demi. CAPSAO s’est entretenu avec ce jeune allemand installé au Portugal, depuis 3 ans et demi, où il a déjà ramassé plus de 3 tonnes de déchets.

Avant de finir ses études en biologie moléculaire au Portugal, Andreas Noe était déjà venu dans le pays lusophone 7 fois avec ses parents. Une fois diplômé, il décide de rester au Portugal et trouve un travail dans son domaine. Mais dès que son emploi du temps le permet, Andreas attrape sa planche de surf et file glisser. Il se rend très vite compte que malgré les paysages magnifiques des côtes portugaises, beaucoup de déchets plastiques dénaturent cette beauté.

Début de l'aventure !

Ni une, ni deux, Andreas ne tient plus en place sur sa chaise de bureau et décide de venir en aide à la planète sur le terrain. Achat d’un van et « The Trash Traveler » naît il y a un an et demi ! Aujourd’hui, avec plus de 16 000 abonnés sur Instagram, il partage ses photos, vidéos et musiques sur son action citoyenne de chasseurs de plastiques.

Joueur de basse, il se met au Ukulele et écrit des chansons drôles sur le plastique, l’écologie « pour pouvoir toucher le maximum de personnes dans le monde. Changer les mentalités et inciter les gens à faire plus attention ». Il a même repris la célèbre chanson de fado « uma casa portuguesa » d’Amalia Rodrigues et l’a arrangé à la sauce écolo. Un vrai clin d’oeil à la culture portugaise qu’il affectionne tout particulièrement.

Nettoyage intensif !

L’été dernier, Andreas entreprend de nettoyer durant 58 jours les plages des côtes portugaises du nord au sud jusqu’à la frontière espagnole. Sur les 1152 km parcourus, il ramasse 1,6 tonne de déchets plastiques. Déjà assez médiatisé, Andreas met à disposition sa carte avec son parcours, ce qui permet à qui le désire, de le rejoindre et lui venir en aide. Une grande aide.

Mais que faire de ces déchets ? Andreas a déjà trouvé la solution. Avec plus d’une vingtaine d’artistes locaux, en juin de cette année, ils vont organiser une exposition d’oeuvres d’art confectionnées à partir de ces déchets. Un documentaire sur son initiative est en cours de réalisation, il sera projeté le jour de l’inauguration de l’expo mais il envisage de refaire la route cet été 2021, pour partager le documentaire avec ceux qui l’ont aidé à rendre possible son projet. 

« Ensemble, on est plus fort pour lutter contre la pollution plastique »

Le blond aux yeux bleus ne compte pas en rester là dans sa lutte contre les déchets plastiques. Il vient de réaliser une planche de surf 100% en matières recyclées, qui porte le nom de « Fresh fixe from the fridge ». Elle est composée d’isolant de frigo, mégots de cigarettes, masques, vieux pantalons et de plastique. « Même si elle est un peu plus lourde qu’une planche classique, on peut très bien surfer avec », certifie Andreas.

Prochaine destination ? Andreas aimerait continuer à mener ses actions sur les îles portugaises de Madère et des Açores.

Pour finir, Andreas Noe a un seul message à faire passer « refusez l’utilisation de plastique à usage unique, là est le plus gros fléau ». 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article