Saviez-vous qu’au début du 20e siècle, l’explorateur Percy Fawcett a cherché en vain des cités perdues dans la jungle ?

Hé oui, à son grand désespoir, l’Anglais n’a jamais rien trouvé dans son immense zone de recherche qui couvrait une bonne partie du Brésil, la Bolivie et le Pérou.

Remontons à la fin du XIXe siècle. Après des études militaires, Fawcett est envoyé en Inde où il se passionne pour le Bouddhisme et les anciennes civilisations. En parallèle de son travail d’officier, Fawcett mène des fouilles dans plusieurs lieux sacrés. Il étudie la topographie et la Société Géographique de Londres l’envoie établir une cartographie des frontières entre le Brésil et la Bolivie.

Entre 1906 et 1913, il participe à six expéditions et découvre les collines de Ricardo Franco. Des indiens lui font part de pygmées, de mines perdues et des ruines anciennes. Mystique, Fawcett croit à ces rumeurs. La Machu Picchu vient d’être découvert au Pérou, lui aussi veut entrer dans l’histoire.

Pendant des années, ni les insectes, ni les fièvres, les privations n’ont entamé le courage de cet homme qui disparu dans la jungle amazonienne en 1925. Il cherche encore, peut-être, son Eldorado perdu au fin fond de la forêt…

Allez, à bientôt pour une nouvelle chronique sur Capsao.

Diego

Inscription newsletter CapSao

Recevez les dernières infos de CAPSAO la radio Latine !

Votre inscription a bien été prise en compte, merci !