Grammy Awards 2020 : La tempête Billie Eilish et la tornade Rosalía


28 janvier 2020

Après une année exceptionnelle qui lui a valu une reconnaissance internationale dans le monde de la musique latino, Rosalía avait un rendez-vous déterminant, dans la nuit de dimanche à lundi, avec le monde de l'industrie américaine (donc globale) du disque et avec les prestigieux Grammy Awards.

Si Rosalía savait qu'elle allait avoir l'immense et rare privilège de chanter en direct devant le monde entier, preuve de la stature qu'elle a prise en un an, rien n'était moins sûr concernant les deux catégories dans lesquelles elle était nommée (Révélation de l'année et Meilleur album latino de rock, alternatif ou urbain), eu égard aux imposants concurrents à ses côtés comme Billie Eilish, The Black Pumas, Lizzo, Lil Nas X (pour la première catégorie) ou Bad Bunny, J Balvin ou Flor de Toloache (pour la seconde).

Concernant le Grammy Award de la Révélation de l'année, on peut dire que la tornade Rosalía n'a rien pu faire contre la tempête Billie Eilish qui, au final, aura remporté pas moins de 5 trophées, et les plus importants qui plus est (enregistrement de l'année, album de l'année, chanson de l'année, révélation de l'année, meilleur album pop vocal). En revanche, elle s'est imposée comme une artiste mondiale en remportant le Grammy Award du Meilleur album latino de rock, alternatif ou urbain, avec El Mal Querer. Un triomphe qui clot donc une année incroyable et qui confirme qu'une étoile est née... et qu'elle risque de briller encore longtemps.

Mais elle ne s'est pas arrêtée là : après son discours (en anglais, espagnol... et catalan !), lors de la remise du trophée, elle a offert au public du Staples Center de Los Angeles une performance de très haut niveau qui l'a subjugué, où elle a fait souffler un vent de flamenco avec un mix entre son nouveau titre, Juro que, un magnifique et court tableau dansé, et un retour sur le titre qui l'a lancée : Malamente.

A noter que deux autres "pensionnaires" de CAPSAO ont aussi été récompensés : il s'agit d'Alejandro Sanz qui a obtenu le Grammy du Meilleur Album Latino Pop pour #EL DISCO, et l'incontournable Marc Anthony pour le Grammy du Meilleur Album Latino Tropical pour Opus.

Même si la grande gagnante de la soirée s'appelle Billie Eillish, on peut dire que Rosalía est entrée dans le gotha de la musique mondiale par la grande porte, accueillie par les Beyoncé, Ariana Grande, Alicia Keys et autres immenses stars. 

Source : Los40

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article