Le boss Daddy Yankee revient sur ses débuts et l'évolution de l'urban latino


26 mai 2020

S’il en est un qui peut porter un regard sur l’évolution de la musique urbaine latino, c’est bien Daddy Yankee, tant le chanteur portoricain a porté le genre (et surtout le reggaeton !) jusqu’à la consécration mondiale qu’il connaît aujourd’hui. Adulé par les fans, ultra-respecté par tous les acteurs du milieu, celui que l’on surnomme « le boss » en a récemment profité pour jouer les nostalgiques sur les réseaux sociaux et revenir sur les années 90, alors que le reggaeton pointait le bout de son nez et qu'un petit gars du nom de Ramón Luis Ayala Rodríguez se lançait dans la musique.

« Pour certaines personnes, il est difficile de tolérer qu’un garçon du quartier, sans diplôme universitaire, ait pu réussir. A mon époque, la mode était plutôt à devenir gangster… maintenant tout le monde veut être superstar du Reggaeton ! Aujourd’hui je vous montre qu’avec de la discipline, de la concentration, qu’avec la vision et l’attitude, vous pouvez y arriver. » a-t-il écrit sur son compte Instagram.

Un message ultra positif et un témoignage fort de la part de l’icône du reggaeton, lu plus de 3 millions de fois, qui encourage les jeunes du monde entier à ne pas baisser les bras et à croire en des rêves sains et à les réaliser. C’est aussi et surtout un conseil avisé de la part d’un homme qui a su éviter les pièges de la vie et de la rue pour se consacrer à son art et s’y faire une place de choix. C’est enfin le regard d’un homme qui a vu évoluer les rêves d’autres jeunes (comme Nicky Jam par exemple) qui ont cessé de sombrer dans le business des rues pour devenir  les nouveaux millionnaires de la musique urbaine.

Source : Los40

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article